RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.05 [25/06] Que la fete commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Ven 13 Mai - 20:20

    Dakota Higgins
Dans mon post : Avery, Caroline.

Cette soirée semblait être assez rasoir, il y avait un peu tout le monde et je n'avais pas envie de me mélanger à tous ses gens. J'étais là pour obligation et je voulais juste qu'un supérieur me vois afin que je puisse ensuite filer à l'anglaise et faire tout autre chose de bien plus intéressant. Pour le moment je ne savais pas quoi.

Voilà que cette chère Caroline approchait à grands pas dans ma direction. Pourquoi fallait t'il qu'elle se sent obliger de venir me voir ? Elle me salua avec un assez grand sourire qui semblait sincère et moi j'allais lui répondre lorsque Avery Kramer passa devant moi telle une furie et me bouscula méchamment. Mais qu'est ce qui lui arrivait à elle ? Je me suis remise exactement comme j'étais avant de me faire bousculer et j'ai répondu à Caroline.


"Caroline !"

Je n'étais pas contente de la voir je n'allais pas lui sortir un "moi de même" quand même. Elle était toujours dans les pattes de mon frère et il fallait que je trouve un moyen de nous en défaire une bonne fois pour toute, sauf que cette idée disparu aussi vite qu'elle venu parce que j'ai pensé à Don. Lui faire de la peine ce n'était pas mon genre, tant pis, je ferais avec.

"Merci ! La tienne est pas mal non plus dans son genre"

Elle le prendrait comme elle voudrait, je m'en foutait.
Par dépit j'ai été me prendre un verre et j'ai repris ma place, espérant juste qu'une autre personne viendrait nous parler, parce que sinon on allait entendre les mouches volées. J'avais pas grand chose à lui dire mais je devais faire un minimum d'effort pour lui.


"Alors... tu passes une bonne soirée ?"

L'air de dire, "ça va t'es pas trop jalouse de voir Don danser avec une fille ? pour une fois ça change"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam O'Connell

Barman au night club


. Nombre de messages : 262
. Doublons : /
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 22 ans
Localisation : Night Club
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 17 Mai - 22:39

Liam comprenait qu'Avery s'était mise dans une situation délicate. D'ici quelques mois, tout le monde aurait probablement oublié tout ça, le jeune homme savait juste qu'il ne pourrait s'empêcher de sursauter si le garde d'élite avait l'idée de passer au nightclub. Sur le moment, elle préféra la fuite, la suite de l'histoire se passera probablement sans Liam et c'était tant mieux.
De toute façon, il ne pouvait pas rester ici puisqu'on lui attrapa le bras. Il ne lui fallut que quelques secondes avant de comprendre qu'il s'agissait de sa cavalière pour un certain laps de temps, comme le voulait le maître de cérémonie. En effet ce bal était l'occasion de faire des rencontres, peut-être même décoincer certaines personnes. Ainsi, ce fut un autre garde qui s'approcha de Liam, en fait elle venait même de le sauver. Liam venait de reconnaître le capitaine Nastrovitch, Dakota lui en avait parlé plusieurs fois. Là encore, il ne connaissait pratiquement rien d'elle si ce n'était que son statut important... et qu'elle était mariée. C'était un jolie brin de femme...


« Super, un autre garde... Vous aussi vous allez me menacer avec votre arme ? »

Liam plaisantait... A moitié seulement. Il était encore un peu choqué à vrai dire... Il le serait certainement encore pendant un bon moment, il aurait peut-être même du mal à s'endormir une fois rentré à son appartement. Qu'est-ce qu'il adorait y être là maintenant. Jusqu'à présent le bilan de la soirée avait été carrément médiocre. Sur deux femmes rencontrées, l'une avait essayé de le tuer et l'autre était mariée. Heureusement qu'il avait pu voir son ami Finlay pendant quelques secondes, d'ailleurs il aurait bien aimé le retrouver. Il se disait qu'il essayerait de le retrouver après avoir dansé avec Mlada. Liam se laissa entrainer jusqu'à la piste de danse. Il se rappela soudainement qu'il était piètre danseur et qu'il venait surtout pour la nourriture et l'alcool. Un peu gêné par son manque d'expérience, il observait les autres hommes de la salle pour s'inspirer de leurs pas de danse et tentait de les reproduire. Il était pathétique et suppliait du regard Mlada pour arrêter cette danse, ce qu'elle ne fit pas.

« Si jamais vous revoyez Avery, vous lui direz que je suis désolé... Si je lui envoie des fleurs je risquerai de me faire tuer je crois... »

Et maintenant ? Que dire ? Ils ne se connaissaient pas tout les deux, c'était bien évidemment le moment de régler ce problème mais que dire à une femme qui ne partage pas votre statut. Ils avaient comme point commun la connaissance de Dakota Higgins, mais si pour Liam c'était une amie, pour Mlada c'était se rapporter au boulot et personne n'a réellement envie de parler du travail à un bal.

«  Votre mari n'est pas là ?»

Super, maintenant elle allait le prendre pour un pervers ou autre chose du même genre. Jamais Liam n'avait autant eut envie de se barrer d'une soirée. Et pourtant il en avait vécu des soirées pourris, genre le barbecue qui prends feu, le gars qui vomit dans la piscine, la fille qui se défenestre accidentellement, le mec qui disparaît au milieu de la soirée en envoyant des textos bizarres, etc.
Liam allait juste attendre sa prochaine partenaire... Peut-être que si ça valait le coup, il allait rester, sinon direction maison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Jeu 26 Mai - 2:51

Son reflet renvoyait à Sierra l’image d’une femme élégante, encore très belle pour son âge. Le maquillage réussissait à cacher parfaitement la fatigue accumulée dans la journée. Sa volonté s’occupait du reste : la peur qu’elle avait eu face au patient et son aversion pour ce bal.
Oh, elle aimait les mondanités, l’allure qu’elle avait dans ses robes aussi raffinées que coûteuses, elle se surprenait à apprécier le chatouillement de ses délicats bijoux sur sa peau ivoire. Mais, elle était coutumière des réceptions qui rassemblaient des esprits tels que le sien, ou à défaut d’esprits, des fortunes toujours utiles.

Là, elle se rendait à une foire, un marché à cobayes endimanchés, à cause de David Keller. Il avait clairement suggéré à tous d’y faire une apparition avant de quitter le labo.
Ne savait-il pas combien cela finissait d’anéantir son moral déjà mis à rude épreuve par le sujet 5684 et par Alia et ses remarques aussi stupides que vaines.

Après avoir mis la dernière touche à sa mise, la scientifique se résout à quitter ses confortables appartements déjà désertés par son fils qu’à bien y réfléchir elle n’avait pas croisé de la journée. Pourtant, elle aurait bien aimé qu’il l’accompagne, il aurait été son cavalier du moins le temps qu’il n’aille s’encanailler avec les autres jeunes gens.

C’est dur d’avoir un fils ingrat…n’y pensons plus….je n’ai pas besoin de cavalier…et puis ce n’est qu’une surboum de petites souris qui finiront peut-être au labo finalement.

Sierra réussit presque à s’en convaincre et s’enhardit en levant la tête fièrement, le regard arrogant, le sourire prêt à être dégainé sur commande. Elle tâchait de ne pas penser aux douleurs qui s’étaient finalement réveillées dans son dos à cause du choc lorsque le sujet furieux l’avait jetée contre le mur. Elle avait attendu d’être seule dans le labo avant de se frictionner l’épaule et le cou et le désarrois qu’elle avait ressentit face à la violence de son patient, sa peur de la contamination, s’étaient mués en colère qu’elle avait déversée sur ledit patient qui, s’il n’avait été endormi aurait bien sentit que son docteur avait mis de côté la délicatesse et la finesse chirurgicale.

Dommage qu’il ait été endormi le bougre, il méritait bien une opération sans anesthésie.

Ces pensées réussissaient à la détourner de la nervosité qui s’emparait d’elle à mesure que l’ascenseur l’emmenait vers un niveau qui n’était pas son territoire.
L’arrêt un peu brutal de l’ascenseur la ramena vite à cette préoccupation. Avant de sortir, elle défroissa nerveusement sa longue robe noire alors qu’elle n’en avait nul besoin.
La Grand Place était déjà bien remplie et animée, d’aucun dansaient, discutaient, profitaient du buffet ou se faisaient remarquer par des conduites navrantes. Mais tous, s’il la voyaient, devaient s’accorder sur un point, ils n’imaginaient pas le Docteur Hamilton ainsi. C’est sùr que son allure rendue féline par sa robe moulante et le délicat bijou Channel qui tanguait dans son dos au rythme de sa démarche, ça changeait de ses tailleurs, sa blouse ou encore sa combinaison de protection. A ceux qui la regardaient et quoique leurs yeux ne montrent sur leurs sentiments à son égard, elle décochait un sourire, certains paraissaient plus sincères que d’autres…autant dire qu’ils étaient mieux réussis que d ‘autres.
Mais après….avoir de l’allure était une chose, c’en était une autre de savoir quoi faire, vers qui aller…Sierra chercha du regard un visage ami…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Jeu 26 Mai - 4:12

    Dans mon post: Léonova.


    Dès les premières notes, je me laissais bercer par la musique. C'était la seule chose que je savais faire. La vibration continue des cordes grattées avec force m'imposait un rythme régulier. Je pouvais le faire, ce n'était pas bien compliqué: je ne devais en aucun cas perdre le rythme. J'attrapais Léo par la taille et la serrais contre moi. Sa main dans la mienne, je prenais un plaisir non dissimulé à la voir évoluer aussi gracieusement entre mes bras maladroit. Elle me souriait, très heureuse de partager cet instant d'intimité avec ma personne. Je lui rendais son sourire aussitôt. Deux gamins réunis autour d'une danse. C'était amusant. Bien plus que ce que j'imaginais:

    " En aucune façon je me rabats vers toi ma petite Léo, c'est le destin ! Toi et moi on est fait pour vivre une grande histoire d'amour, lui répondis-je un large sourire illuminant mes traits.
    Je la fis tourner sur elle-même.
    Par contre, permets-moi de douter de ton cavalier...
    Je jetais un œil rapide sur Anton. Il proposait une danse à la femme du patron. Rien que ça ! Je me penchais à l'oreille de Léo.
    Je sais que ça ne me regarde pas, que tu fais ce que tu veux, mais s'il te plaît, méfies-toi de lui.
    Je me reculais et plongeais mon regard dans le sien.
    Juste pour rassurer ton grand frère.
    Je m'écartais d'elle sur une retombée de tempo et la contemplais de haut en bas avant de raffermir ma prise.
    Tu es très en beauté Léo, tu devrais t'essayer plus souvent à ce genre de tenue.
    Je savais très bien qu'elle pensait tout le contraire et que ces mondanités n'étaient pas du tout pour elle, mais je prenais un malin plaisir à la taquiner, même si j'étais plus que sincère en lui adressant ce compliment.
    Il faudrait qu'on arrive à se trouver du temps pour se faire une bouffe un de ces quatre, juste toi et moi. Je t'avouerais que nos soirées me manquent, et puis j'ai pas mal de choses à te raconter. "

    Léonova était bien la seule à qui je pouvais entièrement me confier. Quel que soit le sujet, elle était toujours prête à m'écouter, à m'aider, à me réconforter, à m'engueuler aussi ! J'appréciais sa franchise, son honnêteté. Elle ne se dissimulait jamais derrière de faux-semblant. Une personne entière comme il en existait très peu dans ce complexe. Pour rien au monde, je ne me priverais de son amitié. C'était la seule chose qui me permettait encore de tenir debout. L'amitié et mon boulot.

    La voix du chanteur me parvenait à nouveau. Avec Léo, nous étions dans notre bulle et me voir revenir à la réalité aussi soudainement m'irritait au plus haut point. Me ressaisissant aussitôt afin de profiter pleinement de ce moment insolite, je pris Léo dans mes bras et la fit basculer contre moi, jusqu'à ce qu'elle soit pratiquement à l'horizontale. Je lui adressais un clin d’œil avisé et un sourire charmeur de jeune premier.

    " Tu ne t'attendais pas à ça n'est-ce pas ? Moi non plus à vrai dire, dis-je en la relevant délicatement.
    Mes années lycée m'étaient revenues d'un seul coup. A l'époque j'étais plutôt un bon danseur, même si je n'aimais pas trop me qualifier comme tel. Lorsque j'avais épousé Rebecca, elle m'avait obligé à apprendre à danser la plupart des danses de couple. Elle adorait danser. Étant dans l'impossibilité de lui refuser quoi que ce soit, j'avais accepté ce challenge.

    Et ce soir, je ne le regrettais pas le moins du monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cate Woolf

PNJ - Rédactrice en chef de l'AD


. Nombre de messages : 38
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 31 ans
Localisation : Au Bal
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Ven 27 Mai - 1:38

Ici: Avery, Anton et Alia, Finlay et Leo, Sierra

L’annonce du bal lui avait fait comme un électrochoc, lui permettant de mettre de coté ses remords et ses craintes.
Cate se détendait dans un bain chaud, la mousse l’entourait et elle ferma les yeux et s’endormit. Ce fut un coup porté à sa porte qui l’a sortit en sursaut de sa torpeur, elle agrippa le bord de la baignoire pour s’extirper de la tiédeur de l’eau. Dans la précipitation, elle cogna son petit orteil sur le bord de la porte.

*Ah ! Pauvre idiote !*

Elle parvint néanmoins a ouvrir la porte, enroulée dans sa serviette de bain, les cheveux mouillés dégoulinant dans son dos. C’était l’une des couturières du complexe qui lui tendit une boite en la saluant.

Couturière : Désolée pour le retard, mais cela à demandé beaucoup de travail et en très peu de temps.

Cate pris la boite en la remerciant et referma la porte.

*En retard…retard…*

Les yeux de Cate se posèrent sur l’horloge.

*merde ! e vais être super en retard ! Bon, allez respire, ce n’est pas grave ! Arriver à l’heure à une soirée c’était très ringard dans la jet set !*

Elle se rua à nouveau dans la salle de bain et termina de se préparer en hâte puis elle découvrit enfin le travail effectué par le couturière.
Magnifique, c’était ce qu’elle voulait, une reproduction d’une robe de Badgley Mischka, elle était allée voir la meilleure couturière d’Eternalis pendant l’heure du midi pour lui commander cette robe en urgence. Elle l’enfila, appréciant la légèreté et la douceur du tissu, elle ferma les yeux se revoyant quelques années plus tôt au milieu des boutiques de Washington. Elle soupira et termina de coiffer ses cheveux.

Il fallait qu’elle repasse rapidement au bureau, entre les discours, la couturière et le rendez vous avec Ed, elle n’avait pas pu s’y rendre. C’est en arrivant qu’elle découvrit sur son bureau un courrier qui l’attendait. Elle ouvrit l’enveloppe et lu le message qui fit naître sur ses lèvres un sourire surpris. Elle la rangea dans son sac à main, déposa les articles qu’elle avait fini de revoir et se rendit enfin au grand bal.

Spoiler:
 

Lorsqu’elle pénétra sur la grand place elle découvrit avec bonheur la foule, les buffets et la musique. C’était comme si tout était redevenu normal et qu’elle était à une réception de l’ambassade mais ses yeux tombèrent alors sur Avery qui dansait avec Ty, elle était superbe mais le maquillage n’avait pas réussi à dissimuler les premiers symptomes. Cate se rembrunit.

*Qu’avons-nous fait ! Ils risquent tous leur vie sans le savoir…*

Elle continua de balayer l’assemblée du regard à la recherche de l’auteur de la lettre lorsqu’elle trouva enfin Finlay, il dansait très collé serré avec Leonova. Elle avait reçu le message trop tard et s’en voulu, elle le verrait peut être plus tard.
Anton était un peu plus loin, chose étrange il dansait avec Alia, la femme de Keller.

*Non mais pour qui il se prend, la femme de Keller rien que ça… il me…argh*

Elle détourna la tête pour ne plus voir ça, elle s’en voulait tellement d’avoir laissé des sentiments pour lui se développer, elle savait pourtant que c’était une idée absurde.

Il n’y avait rien de plus ridicule dans une soirée que de rester debout seule à regarder les autres s’amuser, elle finit par trouver son salut grâce à Sierra qui se tenait élégante au possible au milieu de la foule.

- Docteur Hamilton, je suis ravie de vous voir ici ! Comment allez-vous ? Pas trop surchargée de travail ?

Voilà, la première approche était faite, il ne lui resterait plus qu’a détendre la scientifique et à placer l’interview.

- Une coupe de champagne ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
RoseOD VIP

VIP / Fondatrice d'Eternalis


. Nombre de messages : 4728
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 32 ans
Localisation :
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Ven 27 Mai - 7:26

Dans mon post : Ty (en couleur)


    J’aurais voulu montrer à Ty que tout allait bien, mais j’avais du mal à lui parler de tout et de rien. Je suivais son rythme, et lui marchais sur les pieds une fois ou deux. C’était l’occasion au moins de lui adresser un petit « désolée » avec un sourire. C’était déjà ça. Je me demandais bien qui avait la chance de passer cette danse avec David. Je le cherchais du regard dès que j’en avais l’occasion, mais je ne le trouvais pas dans la foule, j’étais trop petite. Et puis il n’était peut-être pas dans la foule. Pff, je devais arrêter de penser à lui, mais c’était plus fort que moi. Je n’arrivais pas à me faire à l’idée qu’il voulait ma mort.

    - Tu penses à qui, dis-moi ?
    - Quoi ?
    - Je te sens complètement ailleurs. Pourquoi tu ne veux pas me dire ce qu’il se passe ?
    - Oh, Ty, je suis désolée. Je ne suis pas très en forme.
    - Je vois bien mais pourquoi ? Et ne me dis pas que c’est une histoire de surmenage.

    Que dire alors ? Tout ? Rien ? La moitié ? Le quart ? Le reste ? Tout se bousculait dans ma tête. J’avais froid toujours, et ma robe me démangeait. Je voulais redescendre et me changer. Mais partir maintenant c’était multiplier les questions de paranos auxquelles personne n’aurait envie de répondre. Mieux valait tout dire… en tout cas, une grosse partie.

    - Disons que c’est très lié au surmenage... Je pose ma démission demain.
    - Ta quoi ??? Non, attends une minute, ton job au Cœur c’est tout pour toi !!
    - Oui, mais je n’y ai plus ma place. Avant, on devait faire en sorte que tout s’organise au mieux, maintenant ce ne sont plus que des batailles de pouvoirs. Chacun veut son heure de gloire. C’est beaucoup d’hypocrisie et de copinage. Ce n’est pas pour moi tout ça.
    - C’est l’hypocrisie ce que t’as aux épaules ? … Il… t’a fait du mal ?

    Je tournais la tête pour vérifier. Effectivement, le maquillage d’Emily commençait à s’estomper. Mince…

    - Non. C’est moi ça. J’ai fait une crise d’allergie ou un truc du genre, et comme j’étais énervée j’ai pas fait attention.
    - Tu t’es gratté jusqu’au sang ? Tu ne t’es pas raté.
    - Je sais. J’avais demandé à Emily de maquiller ça, mais…
    - A Emily ??? Tu as demandé à Emily ?
    - Ben quoi ? Elle est esthéticienne, c’est son boulot.
    - Une esthéticienne que tu n’as jamais supportée.
    - Oui ben quand il faut, il faut…

    Je pensais me démêler des problèmes, à la place je m’étais enfoncée toute seule comme une grande. Manquait plus que ça.

    - J’ai froid… Prends-moi dans tes bras.

    Ty n’allait pas refuser une si belle opportunité. Il m’enlaça au niveau des épaules et me serra contre lui. Ca me faisait du bien…


_________________
© Moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=1841828
avatar
Léonova N. Romanov

Garde d'élite / Resp. niveau 3


. Nombre de messages : 889
. Doublons : ---
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 27 ans
Localisation : La régie
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Ven 27 Mai - 12:18

Dans le post: Finlay

La garde ne se fit pas prier pour suivre Finley, heureuse de le retrouver, ils avaient passé si peu de temps ensemble ces derniers temps, ça lui manquait. Elle suivit de suite le rythme de la musique et de son partenaire se détendant aussitôt, l’œil toujours ouvert sur ce qu'il se passait autour d'eux, elle profitait malgré tout de la soirée finalement, Anton avait raison sur ce point, c'est lui qui lui avait dit de se détendre après tout. Il avait toujours un mot gentil pour elle et ce sourire...

-humumm, tu sais ce que je pense du destin.. mais pour ce soir....

fit elle avec un petit sourire à sa réflexion, elle se tue pour danser à nouveau contre lui son sourire ne la quittant pas. la jeune femme se raidit légèrement cependant à sa remarque suivante, douter de son cavalier? Son cavalier? oh.. Anton.. Il pensait vraiment que.. Non il ne pouvait pas penser qu'anton et elle... La jeune femme se recula légèrement pour le regarder en fronçant les sourcils, visiblement mal à l'aise

- Anton? Non tu ne crois pas que anton et ,enfin tu crois pas que lui et moi... pas toi...
Il n'y a rien.. Je.. Je n'ai pas eu mon mot à dire, ni le choix du cavalier, ni du pantalon d'ailleurs.. Ca m'apprendra à ne pas savoir la fermer


gromela t'elle légèrement avant de se resserrer dans les bras de celui qu'elle considérer comme son frère. c'est lui qui se recula d'elle peu après sous le regard interrogateur de l'ex rangers. Qu'est ce qu'il avait? Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, tant grace au compliment du grand brun que de sa façon de la taquiner. Elle lui donna un petit coup de poing sur le torse en souriant.

- Ils n'avaient plus que ça, je soupçonne un complot, j'ai l'impression de me balader à moitié nue, et je te parle pas du coté pratique pour les armes...


Détendue, oui il avait réussi a la détendre, elle jeta un nouveau coup d’œil autour d'eux, rien à signaler pour l'instant, Kramer s'était trouvé un cavalier, Anton aussi. Parfait... Profiter simplement de la danse et de Fin qui lui parla de se faire une bouffe, leusr soirées lui manquant, elle se resserra contre lui le serrant un instant dans ses bras avant de se remettre à danser. C'est vrai que ça faisait un moment qu'ils n'avaient pas pu parler tranquillement passer du temps ensemble., ça lui manquait également, il était une des rares personne avec qui elle se détendait, et baissait sa garde, elle n'avait pas besoin d'être Un roc avec lui, pas a se soucier du reste, il l'apprécier tel qu'elle était et même lorsqu'elle avait des moment de faiblesse, ça restait toujours entre eux, il l'avait toujours aider. En grand frère protecteur qu'il été comme il venait de le faire remarquer avec Anton.

- Ca me manque aussi, dès qu'on a des postes en timing on se fait ça.

fit elle avec un grand sourire à cette idée. D'un coup elle bascula en arrière toujours dans les bras de finn enroulant légèrement sa jambe autour de la sienne par réflexe pour ne pas tomber. Sacré finn, il pouvait être très dur et froid au boulot mais à coté de ça... La jeune femme se mit à rire penchant la tête en arrière

- tu es plein de surprise... j'en ai jamais douté Elle finit par se relever Pour ce que tu as a raconter, je veux tout les détails peu importe de quoi il s'agi, hum finalement je m'arrangerai pour que ce soit plus tot.. Après tout si je doit resté avec le chef ce soir, autant que ça serve,

Voir les horraires de fin et les siens se trouver un moment à eux, c'était faisable, et si jamais, être un peu plus sympathique avec Fielster ce soir l'aiderai peut etre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terra616.nextgenforum.com/forum.htm
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Sam 28 Mai - 9:38

Dans mon post : Peter (en couleur), Evelyne, Don

    Une danse bien agréable, ma foi. Peter était bon danseur, et charmant cavalier. Nous nous amusions à décrire les différentes scènes qui se déroulaient sous nos yeux. Ce que j’aimais avec Peter, c’était que quand il s’y mettait, il était aussi médisant que moi. Et puis fouiller la foule à la recherche d’eau pour notre moulin me donnait une excuse pour surveiller tout ce qu’il se passait autour de Keller. La petite scène de Kramer ne m’avait pas échappé, mais je n’avais pas le droit d’intervenir. Et puis Mlada y était. Mieux valait que Peter ne remarque rien. Je n’aurais pas su quoi dire ou quoi faire. Aussi convaincue que j’étais que quelque chose ne tournait pas rond, elle m’avait confié une mission que je devais mener à bien quoi qu’il arrive. Kramer devait se débrouiller.

    - Peter, regardes. Voilà Ty. Je t’avais dit qu’il viendrait.
    - Tant mieux. Je voulais qu’il voie le massacre de ses propres yeux.
    - T’exagères…
    - Non, je ne me laisserai pas faire. La mairie est à moi.
    - Oui mais ton discours sur le rassemblement va faire pale figure s’il accroche Kramer toute la soirée.
    - Faudrait pour ça qu’elle reste toute la soirée, et vu la tête qu’elle tirait tout à l’heure, c’est pas gagné.
    - Un point pour toi.

    Mais la danse fut de courte durée. La musique s’arrêta pour annoncer le premier changement de partenaire. Mince, j’aurais bien profité de mon cavalier encore un peu. Je regardais à la droite de Peter, c’était Evelyne. Je lui adressais un sourire poli avant de lâcher mon cavalier.

    - Melle Darkfall, m’accorderez-vous cette danse ?

    Quel beau parleur, celui là. Un vrai politicien. Mais moi ? Avec qui allais-je me retrouver ? Avec l’infirmier ? Ah bah on état descendu d’un cran dans l’échelle sociale tout de suite.

    - Et bien, Mr Higgins, il semble que mes prochaines minutes soient pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 31 Mai - 2:05

Ici : Cate

Sierra eut à peine le temps d’embrasser la salle du regard qu’une voix derrière elle l’accostait sur un ton jovial. La scientifique parvint à retenir un sursaut, le seul signe de sa surprise étant une main portée, par pur réflexe, à sa gorge et une volte face d’une célérité impressionnante. Dans un premier temps, le visage de Sierra resta de marbre, ses yeux trahissant néanmoins un certain scepticisme.

Mais est- que je la connais ? Pourquoi cette extrême amabilité ?

Même si ses idées avant-gardistes pouvaient gêner le commun des mortels, sa position et sa réussite attiser les jalousies et son caractère exigeant en froisser plus d’un, Sierra mettait de l’ardeur à se montrer courtoise et mondaine car toute personne était potentiellement utile. Et si les liens ainsi crées s’avéraient superflus au bout d’un moment, il n’était pas difficile de faire table rase. Les gens étaient si susceptibles, les égo si faciles à blesser, les failles narcissiques si simples à creuser.

Sierra finit par esquisser un sourire qui s’épanouit lorsque l’identité de son interlocutrice prit forme dans sa mémoire.

Ces grands yeux, cette crinière aux reflets roux, cet aplomb….oui réussir à me regarder dans les yeux en affirmant être ravie de me voir alors qu’on ne se connait pas…l’Another Day…

Tant que la journaliste ne parlait pas d’interview ou ne se montrait pas trop indiscrète, elle était de ces gens utiles. Après tout pourquoi la curiosité de cette femme ne servirait qu’a remplir une feuille de chou ?

Mais quel est son nom déjà…?...Zut…

"- C’est réciproque Mademoiselle…hum…j’ai toujours énormément de travail mais je ne m’en plains pas car je suis au service de l’humanité…ce qu’il en reste."

La scientifique souligna son propos d’un regard direct.

"- Néanmoins, je suis heureuse de prendre un peu de temps pour moi. Vous êtes…jolie…cette robe, je connais ce modèle…rafraichissez-moi la mémoire."

Bon, j’ai fait un compliment, bien…c’est vrai qu’elle est mignonne cette petite…elle a du avoir une enfance confortable….c’est d’autant plus dommage qu’elle ait choisi le métier de scribouillard…quel gâchis !

Dans cet effort de sociabilisassion Sierra dût évidemment accepter l’invitation de la journaliste d’autant que le Champagne était l’une de ses boissons préférées. Sa faiblesse ? Sentir le pétillement délicat des bulles de ce nectar doré sur sa gorge.

"- Avec plaisir."

Les deux femmes cheminèrent donc vers un des buffets. Sierra s’empara d’une flûte et la porta presque aussitôt à ses lèvres avec délectation. Elle ferma les yeux un court instant et tandis que le breuvage coulait dans sa gorge, un sourire apaisé parla pour elle.

Ca fait combien de temps déjà ? Ca a de bons côtés même si les hôtes ne sont pas triés sur le volet. Ahem…mais au fait, je ne suis pas seule, il faut donc faire la conversation…

"- Et vous Mademoiselle ? Vous avez beaucoup de travail j’imagine avec les élections…quoique ce soit peut-être la seule chose digne d’intérêt dans cette citée en ce moment non ? Ici, pas d’articles sur la réunion de l’OTAN ou de scandale sur un quelconque membre de l’ONU…sérieusement, quel est votre rôle ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Don Higgins

Infirmier au niveau 2


. Nombre de messages : 55
. Doublons : Finlay Reynolds
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 28 ans
Localisation : Infirmerie
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Dim 5 Juin - 10:40

    Dans mon post: Caroline, Emily.


    L'ivresse c'est le dérèglement de tout les sens. Comme Rimbaud avant moi, je ressentais cette sensation au travers du regard que me renvoyait Caroline. Je me sentais homme, néant dans la musique. Plus rien n'avait d'importance. Mon monde s'étalait devant moi, avec une clarté presque indécente tant le reste me paraissait sombre. Sa chevelure dorée me nimbait d'une aura envoûtante et chaleureuse. Son visage rayonnait, sa bonté éclaboussait mon être et j'étais loin de m'en plaindre. Nous dansions tout deux, complices, amoureux comme jamais. C'était si agréable de ne penser à rien, de laisser de côté tout ce qui me tracassait pour me consacrer entièrement à la femme de ma vie. Avec Caroline, tout pouvait se révéler d'une simplicité enfantine. Le contraire était tout aussi vraie. Alors que le morceau prenait fin, je pris Caroline par la taille et la serrais contre moi. Du bout des lèvres, j'articulais un "Je t'aime" avant d'entendre la voix de Hogan s’élever au travers des enceintes.

    Le choc fut rude à encaisser. Qu'est-ce que c'étaient que toutes ces conneries ?! Il était hors de question que je change de partenaire ! Caroline était à moi pour toute la soirée. Affichant une moue contrarié, je regardais autour de moi l'émoi que suscitait cette nouvelle. Apparemment, cela ne choquait personne...Je soupirais de dépit. Caroline me fixa de ses grands yeux, visiblement troublée par ce stupide numéro, avant de m'adresser un doux baiser. Sa manière à elle de s'excuser pour la suite. En effet, elle me laissa seul, le temps d'aller chercher un verre au buffet. Je la regardais se fondre et s'évanouir dans la masse. Je restais un moment à contempler ce monde autour de moi et aussi sournoisement que le serpent se faufile vers sa proie, l'angoisse s'insinua au fond de mes tripes. Il remontait lentement, accélérant mon rythme cardiaque, ma respiration. Je déglutis péniblement. Le message revenait sans cesse me hanter. L'image du paquet à mon appartement également. Je me passais une main dans les cheveux, histoire de garder la face et de me calmer le temps que Caroline revienne. Mais mon souhait ne se réalisa pas.

    Le changement de partenaire était lancé. La poisse ! Je pris une profonde inspiration et cherchais du regard la possible inconnue dont j'avais à présent la charge: Emily ! Décidément, la soirée était pleine de mauvaises surprises. J'aurais aimé croiser le regard de Caroline avant de me lancer corps perdu dans une danse qui ne m'enchantais pas du tout. Mais encore une fois, je ne fus nullement récompensé. La brunette s'avança vers moi, toutes dents dehors. Elle me dérangeait car je n'arrivais pas à me faire une idée de sa personne. Je ne pouvais pas l'approcher, cela me l'était interdit; elle représentait soi-disant l'Ennemi...Un ennemi dont j'ignorais tout, j'ignorais même pourquoi je devais la considérer comme telle. C'était terriblement frustrant et énervant. Prenant sur moi, je lui adressais un sourire qui se voulait sincère.

    " Je vais donc tâcher de les rendre agréables pour nous deux.
    Je tendis la main vers elle et la précédais sur la piste de danse. Un nouveau morceau avait débuté. La main sur sa taille, l'autre dans sa main, une zone de sécurité entre nous, je cherchais un moyen d'entamer la conversation.
    Comment se déroule votre soirée mademoiselle Vaneloni ? J'ai cru vous apercevoir en compagnie du Maire, un choix judicieux qui doit faire des jalouses, je me trompe ?
    Un sourire discret étira mes lèvres, je poursuivais sur ma lancée.
    Je me demande où vous avez pu trouver le temps de vous préparer aussi élégamment. M'est avis que vous avez dû avoir du travail à n'en plus savoir quoi faire avec les préparatifs du bal. Vous travaillez toujours comme esthéticienne n'est-ce pas ? "

    Je n'arrivais pas à me dire que la femme que j'avais entre les bras pouvait s'avérer être une tueuse. Professionnelle de surcroît. Le salon serait-il donc une couverture ? Merde, toutes ces questions sans réponses me bouffaient. Je devais agir avec efficacité et perspicacité. La chanson continuait à son rythme nous berçant de sa douce mélopée. A la fin de celle-ci, j'espérais parvenir à me faire une idée de cette Emily.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tania Genelic

Garde non gradée


. Nombre de messages : 57
. Doublons : //
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : ...
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 7 Juin - 4:49

Spoiler:
 

Dans le post; Raphael, Alia, David.

La soirée du bal était l'évènement que tout le monde attendait. Tout le monde ou presque. L'unique raison qui avait poussé Tania a invité Raphaël était simple, elle savait qu'elle devrait s'y rendre, lui aussi...Ils étaient tout deux sans cavalier et préférait tous les deux rester qu'un quart d'heure pour repartir ensuite. Le résultat avait été l'invitation un peu brusque de Tania, il avait accepté et tout c'était arrêté là. Il n'y avait pas de soirée romantique, pas de regard complice, Tania n'en voulait pas, les choses étaient claires pour eux deux. C'était tout ce qui pouvait compter pour elle. Ayant fait part à sa mère de l'invitation, ce ne fut sans surprise que Tania découvrit dans sa chambre, le soir du bal, une robe qui l'attendait.


Elle aurait presque esquissé un sourire en la voyant, mais non. Malgré tout, une petite pensée agréable pour Alia c'était faufiler dans sa tête alors qu'après une douche, elle enfila l'habit. S'obligeant ce soir à torturer ses pieds avec des chaussures à talon inconfortable. Elle se retourna vers la petite armoire, hésitant un instant à emporter son arme de service. Il était bien évidemment sous clé, à l'abri de tout, mais il représentait pour Tania bien plus qu'une simple arme ou un moyen de se défendre elle ou les Keller. Il représentait pour la jeune femme l'unique objet qui la reliait d'une façon ou d'une autre à son passé.


Son habilité avec ce genre d'objet était forcément lié à ce passé qu'elle avait oublié.


Mais se résigna à s'éviter les ennuis en laissant l'arme bien rangé, là où elle se trouvait. Elle patienta, longtemps, trop longtemps à ses yeux. Attendre à ne rien faire était une chose que Tania n'aimait pas, ne rien faire l'amenait à penser et penser l'amenait irrémédiablement à se poser des questions qu'elle préférait en règle générale éviter...Enfin, jusqu'à la prochaine séance chez son Psy. Elle sortie, attendant à sa porte l'arrivée du jeune homme.


Il se fit encore attendre avant d'apparaitre.


Pour l'occasion, Tania avait fait un effort vestimentaire d'une part, remerciement intérieurement sa mère adoptive, mais elle avait aussi prit le temps de se maquiller, de se coiffer plus soigneusement ( sans pour autant attacher ses cheveux par contre ) et même de porter des bijoux et surtout ses talons de torture. C'est au côté de Raphaël donc que la demoiselle apparut dans la salle de bal. Rassurant celui-ci sur le temps qui passerait rapidement...D'ici peu, ils seraient déjà dehors pour retourner à leur occupation. Se servant un ponch, elle obligea à sa manière son cavalier d'en prendre un aussi...
La fête avait donc officiellement commencé.
Mais alors qu'on pourrait croire que Tania aurait été plus patiente que Raphaël, la jeune femme avait déjà quitté son cavalier pour aller chercher le ou les personnages susceptibles d'accepter qu'elle quitte les lieux plus tôt pour travailler. Après tout, ce n'était pas correct, les autres gardes avaient besoin d'elle non ?
Toutes ces festivités n'étaient pas pour elle, elle n'y était pas à l'aise. Peut être parce que cela lui paraissait étrange de faire comme tout le monde alors qu'au final, elle ne se sentait pas comme tout le monde.


C'est à la recherche de ses parents qu'elle se mit, regardant après David et Alia dans la foule...Une affaire pas si facile que cela après coups...Si bien que lorsqu'elle décida de retourner voir Raphaël, celui-ci avait disparu de son champ de vision.
Laissant une Tania un peu perdu, non loin des buffets, qui essayait de regarder au travers la foule un visage qui pourrait lui être familier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alia VIP

VIP / Ex-admin en chef


. Nombre de messages : 2028
. Doublons : --
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 36 ans
Localisation : Dans l'ascenseur privé
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Jeu 9 Juin - 2:51

David, Léonova, Anton, Tania


Encore une fois, David me servait des excuses toutes prêtes et des promesses qu’il ne tiendrait sans doute jamais, j’étais vraiment fatiguée de tout ça... Ce soir j’aurais voulu m’amuser.

Sur le rythme de la musique, mon esprit dérivait vers les anciennes soirées mondaines auxquelles nous participions où David me serrait dans ses bras avec amour et non culpabilité. Il ne dansait pas, il n’a jamais aimé ça et à l’époque il n’avait pas à se forcer pour se faire pardonner. Il comptait sur moi pour charmer tel ou tel docteur avec lequel il voulait signer. Nous riions beaucoup... J’étais heureuse alors et je ne le savais même pas.
Je ne pensais qu’à ce bébé que je ne pouvais avoir, essayant de me convaincre que je n’avais besoin que de David pour combler ma vie. Nous nous disputions quelque fois à ce propos, je pleurais aussi. Mais aujourd’hui je le sais que j’étais heureuse.

Ce soir je donnerais tout pour passer seulement quelques minutes à cette époque, avec mes soucis d’avant... Ce soir je voulais passer une bonne soirée et j’avais honte de penser que ce n’est pas en la passant avec David que ce serait le cas.
Ces pensées me faisait me sentir coupable, mais je voulais changer d’air, m’éloigner un peu de lui et profiter enfin d’une soirée agréable.
Car ces temps-ci avec David plus rien n’était agréable...

Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que la danse avait projeté Anton à nos côtés. J’appréciais de plus en plus cet indécrottable coureur de jupon et j'espérais qu’il m’inviterais à partager une danse avec lui. Outre le fait d’être un bon danseur, il était en général amusant et se montrait concerné envers ma petite personne.... Peut être même un peu trop, ce qui me confortait dans l’idée que mes soupçons avaient un fond de vérité.

Il était accompagné par cette ancienne ranger fade et inintéressante qui était, il fallait bien l’avouer, méconnaissable ce soir. Cette robe lui allait à merveille, aucun doute, quelqu’un l’avait forcément choisi pour elle. Elle ne semblait d’ailleurs pas vraiment à son aise, ce qui me fit sourire intérieurement. Je la remerciais du bout des lèvres et lui retournait le compliment en m’empêchant d’ajouter un ‘pour changer’ malvenu...

Avec un sourire chaleureux, je plaçais ma main dans celle d’Anton en glissant, sans laisser le temps à David de répondre :
Il n’aura de toute façon pas le choix ! En piste mon cher, faites moi partager votre talent inné pour plaire à la gent féminine.
Puis pour le taquiner :
Tu ne m’as pas encore dit combien j’étais sublime dans cette robe, ton attention serait-elle toute accaparée par une de ces dames ? Ne me dis pas qu’il s’agit de cette Romanov. Il y a en a de bien plus belles ce soir !

Comme pour appuyer mon propos, il m’avait semblé entr'apercevoir la jolie robe doré que j’avais choisi pour Tania, mais les virevoltes de la danse me l’avait fait perdre de vue. Je me promis d’aller la chercher à la fin de cette chanson.
Puis me reconcentrant sur mon cavalier je lui dis dans un sourire :
Peut être que ce sont toutes ces dames qui te déconcentres et surtout leurs décolletés et leurs longues jambes dénudées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
David VIP

VIP


. Nombre de messages : 247
. Doublons : none
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 40 ans
Localisation : niveau 3 à la recherche d
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Sam 11 Juin - 0:35

/Alia, Cate et Sierra//

David n’eut que le temps d’une courte danse. Et il savait que ce n’était pas assez. Elle lui en voulait… Il aurait tant voulu pouvoir la rendre heureuse mais ce n’était plus le cas et elle commençait à s’en rendre compte… Sa respiration se fit plus longue mais rien ne transpirait sur son visage des décisions qui s’imposaient à lui. La musique se termina à peine qu’Anton étaient à côté d’eux. Ses lèvres se relevèrent en un léger sourire, tous dans la salle auraient pu dire qu’il était heureux. Tous ?... en fait non, un petit nombre le connaissant très bien savait que c’était là le sourire de son masque d’apparence. Il se devait de sourire et d’être bien alors il paraissait l’être. A la phrase de son ami, il coula son regard sur la silhouette de la fameuse « Léo » et se permit un sourire appréciateur. Il savait qu’elle devait détester cette mise en scène au moins autant qu’Avery mis il appréciait l’effort.

_Anton.

Il le salua de la tête.

Le jeune homme avait à peine terminé sa phrase qu’Alia avait changée de bras. Elle devait vraiment lui en vouloir, pour ne pas lui laisser le choix. Il serra les dents pour éviter la provocation et regarda Anton. Le message était clair : « Fais attention à elle ». Il se détourna de la piste d’un bloc et préféra retourner s’installer au buffet pendant que les autres dansaient. Il aurait presque donné son poste pour pouvoir partir de ce lieu et se réfugier dans son bureau.

Il attrapa une coupe de champagne et fit « l’homme de société », reprenant à la perfection son rôle de grand manitou du complexe. Ses yeux faisaient le tour de la pièce, cherchant à détecter si les problèmes étaient proches ou si la soirée serait calme. Il avait un mauvais pressentiment… Ca avait trop mal commencé…

Il se tourna à droit la coupe à la main et se stoppa légèrement étonnée

_"Sierra?..." Le ton était amusée. David l'admira de haut en bas et apprécia.
"Jolie robe"

Il salua de la tête la rédactrice également présente.

_"Miss Wolf. Bonsoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Sam 11 Juin - 7:07

Dans mon post : Don


    Ah, les mondanités… Parler de tout et de rien avec des gens qu’on ne connaissait pas, et qu’on n’avait pas forcément envie de connaitre. Mais pour le bien de la mission, on souriait et relever ces conversations intéressantes, en se disant qu’à un moment où à un autre, tout cela s’avérerait très utile… Enfin là, j’en doutais un peu quand même. Higgins était bien gentil, mais tout ce mic-mac sur la piste m’en faisait perdre ma cible, alors ses allures de beau parleur avec ses compliments à deux balles, je m’en serais bien passé. La seule chose que j’avais en tête, c’était de ne pas perdre Keller… Et c’était déjà raté. Bof… En cas de souci, il pouvait me contacter facilement. En attendant, je devais jouer mon rôle pour ce soir : Cavalière officielle de Mr le Maire.

    - Qu’est ce qui vous dit ce que c’est moi qui ait choisi ? Notre maire a toujours eu un gout exquis en matière de femmes, vous ne trouvez pas ? Il lui fallait une cavalière de choix à son bras, et il a très bien choisi.

    Tout cela avait été lâché d’une traite avec un sourire mutin. Je pensais chaque mot prononcé, mais je ne devais pas le montrer. Je tachais donc de rester dans l’ironie et la plaisanterie. Ca faisait modeste, ca faisait raffinée… Et hypocrite au plus haut degré… Mais bon… Fallait bien avouer que si je n’aimais pas être hypocrite, vu mes antécédents, je serais mal barrée depuis longtemps. Au moins, ce jeune homme savait être flatteur. Cette robe s’était imposée d’elle-même quand Kramer était venue me faire chier chez moi. Ce n’était pas la plus belle, mais au moins la plus pratique.

    - Merci. Oui, je suis toujours esthéticienne, et mon salon n’aura jamais aussi bien marché qu’aujourd’hui. Mais déjà avant la contamination j’avais l’habitude d’être constamment aux champs et à la ville… Ma boutique avait fait de moi une redoutable femme d’affaires qui voyageait beaucoup, tout en gardant un œil constant sur ce qu’il se passait chez moi. Alors trouver une robe pendant une après midi blindée rien de plus simple : Il suffit d’aller directement aux entrepôts avant le rush. C’est très pratique d’être au Conseil municipal et d’être responsable des stocks.

    Oh, mon secret avait été dévoilé. Ben oui, dès que j’avais su qu’il y aurait un bal, j’avais foncé me servir. Profitant que mon cavalier me faisait tournoyer au rythme de cette chanson absolument abominable, je jetais un œil autour de moi à la recherche de ma proie. La piste de danse était noire de monde. Comment le trouver ? Toujours le visage détendu, je bouillonnais à l’intérieur. S’il arrivait le moindre pépin ca allait être pour ma pomme !

    - Et vous-même ? Pour qui vous êtes vous fait si élégant ? Je crois que vous fréquentez Melle Bolen, non ? Je ne l’ai pas encore vu, elle est là ?

    Hop, deuxième occasion de chercher après Keller, en faisant semblant de chercher quelqu’un d’autre. L’excuse était vieille comme Hérode, mais marchait à chaque fois. Je retrouvais finalement Keller au niveau d’un des buffets. Il était seul et semblait bien à son aise. Le salopard, il n’avait même pas eu la décence de se soumettre au jeu.

    - Ah oui, elle est là-bas, je l’ai vu… Oh, elle est superbe. C’est vraiment une femme splendide.

    Je revenais concentrée sur mon cavalier.

    - Dites moi, Mr Don Higgins… entre vous et moi… je sais que vous avez un secret… Quelque chose dont vous ne parlez à personne, alors que c’est de la plus haute importance pour certains d’entre nous… Avouez-moi tout… Quelles sont vos préférences politiques ? Ty Beckerson ou Peter Hogan ? Vous pouvez parler franchement, je suis une tombe.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cate Woolf

PNJ - Rédactrice en chef de l'AD


. Nombre de messages : 38
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 31 ans
Localisation : Au Bal
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Dim 12 Juin - 23:04

Ici: David et Sierra

Cate crut d'abord que Sierra allait l'envoyer paitre mais un sourire aimable finit par se dessiner sur le visage de la scientifique. De toute évidence elle ne se souvenait pas de son nom, c'était assez vexant mais elle prit sur elle pour ne rien en laisser paraitre, ce n'était pas en se montrant boudeuse qu'elle réussirai à obtenir son interview.

Lorsque Sierra la complimenta sur sa robe, la journaliste oublia instantanément sa petite vexation et lui répondit avec un sourire sincère.

- C'est le reproduction d'une Badgley Mischka, c'est Marie Bailey qui l'a faite, elle est vraiment douée, si vous avez besoin d'une nouvelle robe Versace ou d'un tailleur chanel, je vous conseille d'aller la voir.

Cela faisait tant de bien de discuter haute couture, depuis la contamination, les frivolités n'étaient plus à l'ordre du jour et cela devenait frustrant!

Au grand plaisir de Cate, Sierra accepta la coupe de champagne, cette femme bien qu'énigmatique et inaccessible, lui paraissait de plus en plus sympathique, elle savait reconnaitre les grand couturier, appréciait le champagne, qui sait peut être tenait elle le moyen de sympathiser avec elle et d'obtenir cette fichue interview!
Mais la question de Sierra sur son rôle de journaliste refroidit le soudain enthousiasme qui l'avait animé, cette femme était décidément comme une douche écossaise!

- Ne vous inquiétez pas, une bonne journaliste trouve toujours quelque chose d'intéressant. Les élections en sont une, s'il n'y à plus de scandale de l'ONU, il reste ceux du coeur par exemple. Ce que les habitants d'Eternalis aimeraient savoir par dessus tout, c'est l'avancement des recherches scientifiques, d'ailleurs...

elle fut interromput par l'arrivée de David Keller, elle apprécia son allure dans un costume très bien coupé, un homme de gout à n'en pas douter, mais un homme dont elle voulait avant tout percer les secrets.

- Docteur Keller, ravie de vous voir, je disais justement au Docteur Hamilton que les habitants d'Eternalis étaient curieux des avancés scientifiques réalisées par vos équipes et qu'une interview du Docteur Hamilton serait un excellent moyen de calmer les rumeurs et de rassurer les habitants, qu'en pensez vous?

Si seulement Keller pouvait abonder dans son sens, Sierra ne pourrait alors plus dire non.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anton Feilster

Responsable de la sécurité / 3è meilleur joueur


. Nombre de messages : 171
. Doublons : Je suis totalement unique ^^
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 37 ans
Localisation : Demandez à la régie...
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Jeu 16 Juin - 8:46

Dans ce post : Alia (et dans une moindre mesure David, Léonova, Cate et Mlada)


Anton aurait put bien plus mal tomber lors du changement de partenaires. Alia était une femme à la compagnie des plus agréable et à force de la côtoyer par l'intermédiaire de David, il avait appris à la découvrir et à l'apprécier. Et à la manière dont elle s'était empresser d'accepter cette danse sans laisser la moindre chance à son époux de contester, l'ancien officier de police pouvait aisément se douter que ce début de soirée entre David et Avery n'était pas à son gout.
Souriant et maitrisant chacun de ses pas, il s'appliquait dès lors à lui changer les idées, le temps d'une danse.

- Quand on fréquente des femmes comme toi, on ne peut que vouloir développer un tel talent.

Il avait accompagné cette remarque d'un sourire charmeur. Anton aimait installer un jeu de séduction amical et respectueux, elle restait la femme de son ami, avec la belle immunologue. A vrai dire, il aimait jouer à cela avec beaucoup de femmes, mais avec Alia, il n'avait pas d'arrières pensées, le manège de David et Kramer se déroulait sous yeux tous les jours et le chef du Coeur ne pouvait s'empêcher de développer un sentiment d’empathie pour sa cavalière.

- Tu as raison, je crois n'avoir encore jamais vu tant de femmes superbes à Eternalis avant ce soir. Mais de toute tu es indéniablement celle qui possède le plus de classe. Ta robe est belle à en perdre la raison, David n'aurait jamais du te laisser la porter, tous les gardes chargés de la sécurité ne vont pouvoir détourner leur regard de toi. A commencer par moi. Tu ne facilite pas mon travail...

Son sourire était toujours présent, il en faisait peut être un peu trop, mais s'il pouvait lui changer les idées quelques minutes dans cette soirée et illuminer son visage, alors cette danse serait une réussite.

- Je le comprend ceci dit, j'aurais moi même eu du mal à cacher une telle merveille en cette soirée de bal à sa place.

Durant l'espace de quelques secondes, le regard d'Anton se dirigeait vers Mlada, elle aussi sublime dans sa robe claire, repensant à "l'accident" qui s'était produit entre eux, puis il aperçoit Cate, qui l'observe, se sentant un instant gêné qu'elle ne le voit au bras d'une autre alors qu'il se doute de ses sentiments. Et enfin Léonova, sa cavalière originelle pour ce bal qui semblait totalement s'amuser avec Finlay.
Mlada, Cate, Léonova et Alia. Les relations qu'il entretenait avec chacune de ses dames étaient bien différentes mais si certaines venaient à mal interpréter certains des actes d'Anton durant ce bal, la situation pourrait devenir explosive.
Cet instant de réflexion et donc de déconcentration dans sa danse n'avait en tout cas pas échappé à sa cavalière du moment. Il s'empressa alors de lui offrir à nouveau toute son attention.

- Ça a de quoi déconcentrer n'importe quel homme non?
Mais je suis tout dévoué à ma partenaire pour cette danse. Alors dis moi, tu apprécie cette soirée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dr Ed Altherin

PNJ Médecin


. Nombre de messages : 41
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 53 ans
Localisation : Au Bal
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Ven 17 Juin - 6:32

Dans mon post : Avery, Cate, Sierra, David

    Quelle belle soirée nous avions là. Elle n'était pas prévcue, mais finalement, ca arrangeait bien mes affaires. La sécurité était là au grand complet. Eternalis n'avait jamais été aussi mal gardé. Certes, la prsence d'Avery au milieu de tout ce monde pouvait poser souci à certaines conscience, comme Cate me l'avait fait remarqué quelques heures auparavant, mais le jeu en valait la chandelle. Plus les contaminés seraient nombreux, moins les âmes damnés de Keller nous mettraient des batons dans les roues. Toute mon équipe était réunie ce soir pour que ce soit enfin notre grand soir. Deux jours auparavant nous avions essuyé un échec, mais ce n'était que partie remise. Là le plan était parfait.

    Je n'avais pas hésité à faire de grand détour pour éviter de me retrouver trop près de rouquine et de sa maladie. Ele n'avait pas l'air dans son assiette, le virus, quel qu'il soit, faisait effet. C'était d'autant plus formidable à voir que personne autour d'elle ne pouvait se douter de ce qui allait arriver. Je n'avais plus qu'à espérer que le timing serait le bon, et qu'elle s'écroule sous peu. Avec de la chace, elle allait mourir sur place. La panique que ca engendrerait nous laisserait le champ libre pendant plus de temps que prévu.

    Délaissant la jeune femme du regard, je me dirigeais vers le trio nouvellement formé. Longeant les buffets pour éviter la foule, je les rejoignais sans trop de difficultés. Attention à ne pas me trahir, Cate et moi ne nous connaissions pas.

    - Docteur Keller, Docteur Hamilton, Bonsoir. Je vous ai vu, je me suis permis de venir vous saluer.

    Je serrais la main de Keller et approchais la main de Sierra de mes lèvres en vrai gentleman, avant de me tourner vers Cate.

    - Madame, Je ne pense pas vous connaitre. Edouard Altherin, pour vous servir.

    La situation était particulièrement exciutante, je devais l'avouer. Ces deux scientifiques que je detestais avaient leur pouvoir entre mes mains sans le savoir. Et nous étions là en pleine mondanité, malgré le danger. S'ils savaient ce qu'il se passait pendant qu'ils buvaient tranquillement leur champagne...

    - Que de jolies femmes, ce soir, on ne sait plus où donner de la tête. Cette fete est une excellente idée que le maire a eu. J'ai trouvé son discours très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 21 Juin - 2:05




_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Don Higgins

Infirmier au niveau 2


. Nombre de messages : 55
. Doublons : Finlay Reynolds
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 28 ans
Localisation : Infirmerie
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 21 Juin - 9:14

    Dans mon post: Emily.


    Que c'était long ! J'avais la désagréable impression que la chanson durait des plombes. Comme si je me retrouvais embarqué, contre mon gré, sur un navire vers une destination inconnue. Je nageais à contre-courant, ne sachant trop comment aiguiller la conversation. Je partais de l'idée que cette femme n'était pas ce qu'elle semblait être, comme nous tous me direz-vous, sauf que le gars qui risquait sa vie dans l'histoire c'était moi ! Je pesais chaque mots, intonations, tout était méticuleusement calculé. J'acquiesçais avec politesse à certaines remarques concernant Caroline. Au fil de la conversation, je n'appris rien de bien utile, la mante était maline.

    Soudain, sans crier gare, elle m'enserra le cœur de ses "ravisseuses" acérées. Une intense bouffée de chaleur se répandit dans tout mon être à mesure qu'un frisson glacé s'écoulait le long de ma colonne vertébrale. De quel secret parlait-elle ?! C'était impossible qu'elle sache quoi que ce soit...Sauf si...Merde, saloperie de nervosité ! Je déglutis discrètement afin d'apaiser l'embardée de mon organisme. Elle voulait savoir mon penchant politique ! J'en aurais ri à gorge déployée si la situation s'y prêtait. Raffermissant ma volonté, je lui répondis sur le ton de la confidence:

    " Je ne suis guère porté politique. Je trouve ça d'un ennui mortel. D'un côté nous avons Beckerson qui n'a pas l'étoffe d'un Maire contrairement à Hogan, et pourtant les dires de ce dernier sonnent bien plus creux que ceux de son homologue, plus téméraire dirons-nous, sans vouloir vous offenser.
    Je marquais une pause avant d'ajouter.
    Au lieu de donner à un politicien les clefs du complexe, on ferait mieux de changer les serrures.
    J'esquissais un sourire discret, plutôt fier de cette trouvaille signé Doug Larson, un inconnu aux yeux de cette femme.
    Et vous miss Vaneloni, pourquoi Hogan plus que Beckerson ? Et inutile de jouer double-jeu et de me parler du goût de Hogan en matière de femmes. "

    Nouveau sourire dévoilant ma dentition parfaite. J'arriverais très certainement à lui soutirer des informations un peu plus croustillantes d'ici la fin de ce ballet merdique. Et si ce n'était pas le cas, alors tant pis. Je garderais un œil sur elle. Moi aussi je pouvais me montrer joueur. Et j'avais dans ma manche certains atouts de taille. Réalisant l'étendue de ma perturbation, je me concentrais sur l'instant présent. Je commençais à virer paranoïaque et cela ne me plaisait pas du tout. Foutue Compagnie ! Je devais m'en débarrasser au plus tôt, et cela commençait par l'exécution de ma mission. Je pris mon mal en patience et affichais une mine enjouée afin de sauver les apparences. Bon Dieu, que c'était long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 21 Juin - 22:30

Tony Sellers
*****

Mlada Nastrovitch, Peter Hogan et Megan Gravis sont cités.
Salutations à Finlay.


Je vois que des collègues sont de service ce soir... Je suis ravi que ce ne soit pas mon cas. Je salue Finlay d'un signe de tête lorsque je le croise en entrant dans la salle. Je croyais qu'il ne travaillait pas non plus ce soir, j'ai du mal comprendre...

Mais pourquoi je suis venu au fait? Je n'ai pas de cavalière. Je ne connais personne. Voilà, ça me revient, je suis venu pour faire connaissance avec la populas... Je me dirige droit vers le buffet pour me prendre un verre, histoire de ne pas attendre les mains vides en regardant la foule. Arrivé au buffet, je prends une coupe de Champagne, comme tout le monde, puis je m'éloigne de quelques pas afin de me rapprocher d'un poste d'observation que je viens d'improviser. Dans l'angle de la salle, derrière les deux buffets à proximité du grand escalier, un espace libre libre qui donne vue sur presque toute la foule. Je m'appuie dos contre un mur, jambes croisées, position décontractée et je commence à scruter l'intérieur de la salle, à la recherche de visage connus, pour commencer, ensuite on verra bien si je suis remarqué...

J'aperçois dans la foule Mlada Nastrovitch que je trouve très en beauté dans une robe de soirée, ça change de sa tenue de travail, c'est certain! J'avais déjà remarqué sa beauté particulière, typique aux femmes de l'Europe de l'Est, mais ce soir, elle est vraiment radieuse! Son époux a bien de la chance d'avoir une femme aussi sublime! Enfin, bref... Qui d'autre est là ce soir? Tiens, le maire! Il a l'air assez occupé. Par contre, Megan n'a pas l'air d'être là... Peut-être au boulot...
Il n'y a que des femmes superbes ici! Mariées pour la plupart, il me semble... Enfin, pour éviter de faire une bourde, du genre aborder une femme mariée, autant attendre un peu que quelqu'un vienne me parler, et on verra ensuite... Mais si d'ici 15 minutes, personne ne me remarque, je passerai au plan B! En attendant, je souris au gens qui regardent dans ma direction, ça aidera peut-être... Relax Tony! C'est un bal, t'es sensé te détendre...

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mer 22 Juin - 4:14

Dans mon post : Cate, David, le Dr Altherin et indirectement Tony

Sierra resserra imperceptiblement la main sur sa coupe de champagne lorsque la « journaliste » fit mine de faire son travail.
Mais ce fut bien la seule expression de son embarras face à la question. Même si son naturel la rendait parfois nerveuse ou brusque, elle savait dissimuler ses sentiments. Même dans SA ZONE, elle faisait preuve d’une certaine retenue…même ses colères étaient froides.

Sourit Sierra, sourit…

L’arrivée de David Keller fit une agréable diversion. Son sourire s’agrandit et gagna en sincérité lorsqu’elle le vit, élégant s’approcher d’elles. C’était un soulagement.
Toutefois, elle nota son ton amusé et répondit par un petit hochement de tête et un regard qui en disait long.

C’est ta faute si je suis ici. J’ai eu très envie de t’étrangler

Ces pensées, sans animosité, aucune - elle n’était pas capable de lui en vouloir - débouchèrent sur des salutations aimables.

- David, merci…j’ai décidé de faire des efforts pour…cette soirée.

Presque aussitôt Cate monta au créneau en parlant d’une interview éventuelle. Sierra émit un petit rire nerveux à l’adresse de la jeune femme, puis tourna un regard tranchant vers Keller doublé d’un petit soupir qui disait « elle est mignooooonne ».

Tu as intérêt à ne pas me lâcher sur ce coup David !
Et elle reporta bien vite son attention sur Cate.

- Vous vous adressez à la bonne personne car mon expertise et mon acharnement sont indéniables, toutefois je ne suis pas douée pour en parler…et très entre nous…

Sierra, se rapprocha légèrement et envoya une œillade complice à la « journaliste ».

- Vous voulez vraiment parler de ça ce soir ? Nous sommes ici pour nous détendre ma chère…parler haute couture et autres frivolités du genre ! Comment s’appelle cette couturière qui vit ici m’avez-vous dit ?

Après tout, les gens comme ça étaient utiles…il fallait bien admettre que c’était grâce à des couturiers qu’elle pouvait avoir fière allure.

Peu après, ils furent rejoints par le Dr Altherin, une nouvelle diversion…moins appréciée de Sierra mais elle savait qu’elle aurait à faire bien des efforts durant cette soirée…et ça n’était que le début. La dame sourit d’appréciation devant la conduite avenante du médecin et le salua en retour.
Et lorsqu’il aborda la journaliste, Sierra vit là une occasion.

- Docteur, je vous présente Miss Woolf, elle est journaliste….vous pourriez faire plus ample connaissance si vous l’invitiez à danser par exemple.

Pitoyable, oui mais tous les prétextes étaient bons pour chasser cette idée d’interview des pensées de Cate. Et s’il y avait interview, il fallait qu’elle gagne du temps et que Keller la guide, il était bien plus habitué qu’elle à ce genre d’exercice.

A ce moment, un homme passa prendre une coupe de champagne puis il alla se poster dans un coin, seul et observateur.

- Qui est-ce ? demande-t-elle à la cantonnade.

Ce n'était pas du genre de Sierra Hamilton de bavasser, de jouer les "bonnes copines" de passer du coq à l'âne avec enthousiasme mais là...elle en avait besoin car un mot revenait sans cesse menacer son confort.

Interview, interview, interview...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Sam 25 Juin - 7:49

Dans mon post, je parle de Aelia T.Littleton.

Aussitôt la musique s'arrêta-t-elle qu'Aelia m'emporta littéralement hors de la piste. Visiblement, le caprice de Hogan de forcer un changement de partenaire ne lui plaisait pas plus qu'à moi. D'autant que nous n'avions même pas commencé à danser.

Quel plaisir de sentir sa main si douce et si fine au creux de la mienne !
Quel plaisir de la voir trottiner radieuse pour nous échapper de la cohue des danseurs.
Un vrai bonheur, comme je n'en avais que trop rarement connu, emplit mon coeur.

Elle nous arrêta près d'un buffet et s'excusa. De quoi ? Je ne savais plus. Je me mis à bredouiller quelque chose du genre :

- Non, non. C'est rien. J'ai parfois la fâcheuse tendance à m'assombrir sans raison apparente. Mes amis disaient que l'adjectif qui correspondait le mieux à mon caractère était "mélancolique".

Un mensonge, bien sûr. Aussi loin que je m'en souvienne je n'avais jamais eu d'amis. Quelques connaissances, des copains de fac, des petites copines mais aucun véritablement ami. Un ami qui vous comprenne sans que vous ayez besoin de parler. Un ami que vous pouvez ne pas avoir vu depuis des années et pourtant il vous semble que c'était hier la dernière fois. Non, je n'avais jamais eu d'ami... jusqu'ici.
Pourquoi avais-je menti à Aelia ? Sans doute pour ne pas la faire fuir évidemment. Comment aurait-elle accepté cette montée soudaine de jalousie alors que nous ne sommes que deux collègues de travail à une soirée mondaine ? Cette soirée commençait dans une certaine confusion pour moi. Je ne savais pas que penser, que faire, que dire. Le moindre de mes gestes, la plus petite des paroles maladroites auraient pu ruiner ma relation, ou pour l'instant l'espoir d'une relation, avec Aelia.
Je ne savais pas sur quel pied danser alors j'ai fait quelque chose de fou... Je me suis penchais vers elle et j'ai déposé un baiser sur sa joue avant d'ajouter bêtement :

- Merci, Aelia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alia VIP

VIP / Ex-admin en chef


. Nombre de messages : 2028
. Doublons : --
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 36 ans
Localisation : Dans l'ascenseur privé
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Sam 25 Juin - 22:30

Anton, Raphaël, Aelia, Logan


Anton était un charmeur, il ne savait pas se comporter autrement avec une jolie femme. Avec une moins jolie aussi...
Mais toutes les femmes ont besoin d’être charmées parfois.
Je ne me plaignais donc pas le moins du monde que ses attentions soit pour moi l’espace de cette danse. Cela dit, c’était peut être un peu trop gros ce soir. Il avait du sentir que ma soirée n’avait pas très bien commencé.
J’avais noté, étonnée, qu’il avait choisi de proprement ignoré ma remarque à propos de Léonova. Serait-ce une de ses amies ? Je ne pensais pas qu’il l’appréciait pourtant...
En lui offrant un sourire un peu contracté, je lui mis une tape amicale sur le torse en le grondant gentiment :
Allons donc, oserais tu dire que les gardes n’ont pas suffisamment peur de ce que tu pourrais leur infliger si ils n’accomplissaient par leur tâches correctement ? Et puis il y a ce soir des robes bien plus tape à l’oeil que la mienne, je ne suis pas sûre d’être au centre des attentions.
Je me reteins de chercher la robe rouge haïe dans la salle, je voulais l’oublier une bonne fois pour toute. Je lui pointais un doigt mi accusateur, mi amusé sous le nez en continuant :
Et tu ne me feras pas croire un seul instant, que tu es capable de te laisser distraire de ton si important travail...

Toutefois, sa remarque sur mon mari assombrit quelque peu mon sourire, et je murmurais entre mes dents :
Tu sais David en ce moment...
Mais il n’avait pas semblé m’entendre, trop occupé à jeter un oeil dans la salle. Oui, il faisait son travail. Et il ne me ferait jamais croire qu’il pouvait s’en laisser distraire.
Ma soirée ? En tout cas je l’apprécie beaucoup plus maintenant... Rien de tel qu’un bon cavalier et une danse pour me remonter le moral. Sincèrement, j’étais ravie de venir et finalement...
Je laissais ma phrase en suspends, de toute façon il avait sûrement déjà compris, et n’avait pas besoin que je lui explique en détail toutes mes petites tracasseries. Il avait d’autres chats à fouetter.

Alors que la musique semblait toucher à sa fin, nous avons choisi de finir de finir la danse en silence. Chacun plongé dans ses propres pensées.
A la fin de celle-ci, je lui déposais une bise sur la joue.
Merci beaucoup pour la danse. Je te laisse retourner à tes occupations et moi je vais me chercher une coupe pour me remettre de mes émotions. Ce n’est pas tout les jours qu’on a l’occasion de danser avec Monsieur Anton Feilster, le taquinais-je en m’éventant le visage pour mimer une bouffée de chaleur. Puis j’ajoutais avec un sourire : A tout à l’heure sûrement, si tu as le temps de m’accorder une autre danse.

Me dirigeant vers un buffet, j’aperçus des têtes connues : Raphaël, Aelia et Logan.
Je m’attendais bien à trouver Aelia quelque part. Elle avait l’air en pleine conversation avec Logan. Je ne savais pas qu’elle le connaissait aussi bien que le rose de ses joues laissait à penser...
Aelia ! Bonsoir, alors la soirée se déroule selon vos attentes ? Pas de problèmes pour l’instant ? Tout le monde à l’air de plutôt s’amuser. Je voulais m’excuser pour tout à l’heure, je n’étais pas vraiment dans mon assiette, mais après une coupe tout va mieux, lui dis-je dans un sourire.
Logan, bonsoir, vous passez une bonne soirée ? Je ne vous ai pas encore vu sur la piste, si l’envie vous en dit, pensez à moi !
Je décidais de ne pas trop m’attarder auprès d’eux pour les laisser profiter de la soirée. Je me retournais alors vers Raphaël.
Raphaël, bonsoir ! Pour une surprise, je ne m’attendais vraiment pas à te trouver ici ce soir... Comment se passe ta soirée ? Je peux me joindre à toi un moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Dim 26 Juin - 5:48

Tony Sellers
*****

Dans ce post:
Sierra aperçue (brièvement), Dakota (assez présente en pensée), Finlay (fin de post).


Je vois que j'ai été remarquée par une superbe rousse en robe noire, je crois que c'est madame Hamilton... Et je crois aussi qu'elle ne me connait pas...

Je continue à scruter la foule à la recherche d'un visage connu. Mon verre se vide assez vite. En même temps, c'est logique! Je n'ai personne à qui parler, donc entre un coup d'œil par ici et un coup d'œil par là, une petite gorgée.
D'ailleurs, ce serait bien que je mange une bricole... Il a l'air sympa ce buffet! Il y a des mignardises salées et des sucrées!
Je me rapproche de la partie du buffet où il y a des mignardises salées pour commencer, en prend une que je déguste direct c'est hyper bon en plus, et une deuxième que je prends dans la main avant de retourner à mon post d'observation improvisé.

Je reprends mon scrutage de foule à la recherche d'un visage connu.

Je ne vois pas Dakota non plus... J'aurais du l'inviter! Pourquoi je ne l'ai pas fait? On bosse ensemble. On s'entend plutôt bien. On a même des points communs!

Si seulement t'étais un peu moins... timide avec les femmes. Parfois, tu te dis que tu fais le timide, mais quand il s'agit d'une femme qui ne m'est pas indifférente, tu l'es vraiment! Tony, t'es désespérant! Bon allez, regarde bien et si tu vois Dakota, fonce!


Je regarde autour de moi plus attentivement. Je suis décidé! Si Dakota est là... bein j'irai la saluer... Je ne suis qu'un idiot! Si je la vois, je peux lui proposer de danser! Après tout, ça n'engage à rien une danse... C'est vrai, ça n'engage à rien du tout... Et c'est très agréable...
Et ça fait tellement longtemps que je n'ai pas tenu une femme dans mes bras! La dernière fois, c'était Gladys... Et Gladys est morte dans mes bras d'ailleurs... Bravo pour la comparaison! Arrête ça tout de suite Tony! T'es là pour te changer les idées! Pas pour te plonger dans la mélancolie!
N'empêche que si j'avais eu le courage d'inviter Dakota, je serais pas seul dans mon coin à cogiter comme un malade... Je suis vraiment un idiot!

Allez ça suffit, regarde les gens qui passent, salue les, souris leur, et cherche une connaissance du regard... Il y a bien quelqu'un que tu connais qui va se pointer...

Bon encore 5 minutes, et je vais voir Finley, histoire de causer quelques minutes. Après ça, si c'est toujours pareil, alors tant pis, tu rentreras retrouver ton livre qui t'attend sur ton chevet... Pour une fois que je porte un costume... Ce serait quand même dommage de ne pas en profiter!

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
David VIP

VIP


. Nombre de messages : 247
. Doublons : none
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 40 ans
Localisation : niveau 3 à la recherche d
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   Mar 28 Juin - 0:42

//Sierra, Cate, Ed //


Le sourire de David s’élargie devant le regard que lui lança Sierra. Il aurait bien continué en lui lançant une ou deux boutades sur ces habitudes de rats de laboratoire mais ce n’était vraiment pas le lieu pour ça.

_ « Et tes efforts sont très appréciés, crois le… »

Puis il se reconcentra sur la demande de Cate. Son esprit calculant le pour et le contre d’une telle situation. Le pour voudrait qu’il l’autorise afin de rassurer la population et de diffuser l’information filtrée qu’il leur doit. Le contre venait probablement de la situation et surtout qu’il avait un mauvais pressentiment. Un léger regard sur Sierra lui confirma que la jeune femme ne voulait en aucun cas répondre à des questions non préparées ce soir. Il hocha imperceptiblement la tête mais alors qu’il ouvrait la bouche pour répondre, Ed Altherin rejoignit le petit groupe.

David se tourna vers le Dr et lui serra la main en guise de bonsoir. L’arrivée impromptue allait lui permettre de détourner la conversation sans trop de mal. Il se tourna vers lui pour répondre à sa question sur le discours du maire.

« Ha vous savez la politique pour ma part, ce n’est pas mon fort. Je préfère mon bureau et mes expériences scientifiques au moins là il n’y a pas de blabla. Mais l’idée du bal est intéressante, au moins cela aura permis de tous nous réunir pour une soirée agréable. »

Il suivit amusé la présentation du Dr et Miss Woolf. Cachant de justesse un début de rire à la tentative grossière de son amie pour virer la journaliste le plus rapidement possible. Il prit une gorgée de son verre et se tourne vers Miss Wolf.

« Je crains miss que votre interview ne soit pas pour ce soir. Mais venez me voir après demain dans la matinée, je devrais pouvoir vous accorder une petite heure pour répondre à vos questions. »

Il jeta un bref coup d’œil à Sierra lui signifiant qu’elle allait lui être redevable pour ce coup là. Puis discrètement, son regard se posa sur l’homme auquel la scientifique venait de s’intéresser et haussa les épaules. Il devait avoir vu son dossier mais il ne pouvait pas tout retenir par cœur. Il lui était impossible pour le moment de mettre un nom sur ce visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Que la fete commence   

Revenir en haut Aller en bas
 

1.05 [25/06] Que la fete commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 2 :: La Grand Place-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit