RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kyle Genelic

Serveur cafète niv 2 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 466
. Doublons : Raphael McGregor; Cole Aterman, Новак Душановић
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : Dans les couloirs du niveau 2
Relations :

MessageSujet: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    Mer 30 Mai - 8:30

Arrow 7h30

J'ai le cerveau complètement moisi. Je n'ai pas bien dormi, et pour cause, j'étais complètement pété. Bon, pas autant que ce bon vieux Ciaran, mais quand même. Un verre en a appelé un autre, et ces deux là ont appelé la colonie. Combien j'en ai bu? Puis il y a eu cette cohue, avec l'alerte du niveau 1. Je sais même pas ce qu'il s'est passé, tiens. Et finalement... je crois que je préfère pas savoir.

De toute façon, j'ai le cerveau moisi. Je me lève. Je regarde mon réveil. 7h30. Diaaaaaable! Misère! Je me sens encore tout vaseux, tout sec. Envie d'avaler une boite complète d'aspirine! Je m'étire douloureusement. J'ai l'impression d'avoir pris des coups. Puis je me souviens de la veille... ouais, dans la cohue, je me suis bel et bien pris un coup. Et la très efficace Melgrove a vite donné de la voix.

Je file sous la douche. Mais c'est un peu trop chaud, alors je coupe l'eau chaude. Des années que je n'avais pas été dans un état pareil, pourtant, je n'ai pas bu autant que ça... si? Arf.
J'ai faim. Mon estomac s'en rapporte à ma volonté... impossible de trainer ici, je dois manger. Pourtant, je ne travaille pas avant 14h. C'est vraiment nul de pas pouvoir profiter de la matinée, mais c'est ainsi...


***

Arrow 8h00

J'ai quitté les quartiers des habitations pour me diriger vers la cafète. Je mangerais un bison entier, tiens. J'ai croisé les gosses qui se rendaient à l'école. J'ai vaguement entendu l'annonce, pas de repos pour nos chères têtes blondes. Enfin, les têtes blondes des autres, hein. Pauvres gosses... Ouais, enfin, ils sont sobres et ont dormi, eux, alors aller à l'école un jour d'école, ça ne leur change rien du quotidien!

D'ailleurs, devant l'école, la cloche sonne 8h00, entrée des élèves en classe. Cette cloche me vrille les tympans. Je continue de marcher, assez lentement, je ne me sens pas capable de dépasser la vitesse d'un escargot. Chaque pas résonne et résonne. Ouais, une sacrée gueule de bois... Pffff, j'entends Ciaran d'ici: "ha, Kyle, t'es un p'tit joueur, ma poule!" n'empêche, je verrais bien sa p'tite gueule de déterré, ce matin, il était dans un pire état que moi, hier!

Je m'adosse à un mur et lève la tête en fermant les yeux. Les lumières aussi, c'est pas cool.

C'est décidé, j'arrête de boire. Si, si. Bon, OK, c'est bien la centième fois je prends cette résolution, et alors?

_________________

avatar & signo by Raph/Kyle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tania Genelic

Garde non gradée


. Nombre de messages : 57
. Doublons : //
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : ...
Relations :

MessageSujet: Re: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    Mer 30 Mai - 17:58

Une journée comme une autre ? Pour moi, elle l'était. Je ne réfléchissais pas à ce qu'il se passait ici. J'agissais. Et la vérité, c'était que j'écoutais les ordres, voilà tout. La nuit fut longue car je dus vérifier que tout le monde était rentré, puis je dus aider à ranger. En fait, je n'ai pas dormit. Tout simplement. Mais mon corps peut le supporter. Je suis repassée chez moi pour me doucher et me changer. Me changer ... Bien grand mot vu que je m'habille toujours de la même manière. Une manière pratique et non féminine. Je pris un peu de temps pour vérifier et nettoyer mon arme. Faire ce geste me semblait naturel, rassurant et cela me calmait. Enfin, comme si on pouvait voir quand je n'étais pas calme ! Moi que l'on surnommait le tombeau ou le robot ... Oui, j'avais deux oreilles, alors j'entendais ce que les enfants racontaient dans mon dos. Cela m'importait peu. Tant que mon job était fait, cela ne me touchait pas. Je crois ...

Je finis par sortir de chez moi pour me diriger vers les quartiers de mes parents. Ma mère fut introuvable mais on m'expliqua qu'elle allait bien. Bien ? Vraiment ? Je la voyais si souvent pleurer maintenant. Je sentis une pointe dans mon coeur. Cela ne m'arrivait qu'en présence de ma mère ou en pensant à elle. Je levais ma main vers mon coeur que je touchais. L'un des employés me demanda si j'allais bien et je partis vite. Je fuyais en vrai, mais il ne le remarqua même pas. Alors je dirigeais mes pas vers chez mon père ... Et la porte resta close une nouvelle fois. J'entendis vaguement : Je n'ai pas le temps. Qui me parla ? Je ne le sus pas vraiment. Mais je tournais le talon. Je n'aimais pas perdre mon temps. J'aurais sans doute du me sentir offusqué ? Inquiète ? Mais je ne ressentais rien. J'exécutais c'est tout.

Je finis par arriver au niveau 2 et je suivis les enfants. Je voyais au loin mon objectif, la cafétéria. J'avais besoin de me poser un peu. De prendre de la caféine et de repartir au travail. Vu que j'avais bossé toute la nuit, on m'avait laissé du temps pour le matin. Du temps pour dormir ... Un temps que je ne prenais pas ...

Tu as vu le Monsieur ? Il a pas l'air bien ...
Il fait une de ses tronches Huhu

La vérité sort toujours de la bouche des enfants. Alors je m'approchais de l'homme que je ne voyais pas très bien et j'allais ouvrir la bouche quand je vis qui c'était. Kyle Genelic ... Pourquoi ! Pourquoi portait-il mon nom !Alors je continuais mon chemin. Il n'avait nullement besoin d'aide. J'avais la main sur la porte d'entrée de la cafétéria. Je savais qu'avec cet homme je n'étais pas rationnel. Cela aurait été un autre homme, j'aurais été le voir pour voir si il allait bien. On avait pas besoin d'une autre émeute aujourd'hui, surtout pas quand les enfants allaient à l'école. Alors je rebroussais chemin et je me remis à sa hauteur. Je pris une grande inspiration et je finis par lui parler ... Enfin lui poser une question qui rentrait dans la cadre de mon job.

Vous allez bien monsieur ?

Oui, c'était court. Mais c'était déjà plus que ce que je ne voulais faire vis à vis de lui. En fonction de ce qu'il me répondrait, je l’emmènerais dans une zone de soin, chez lui ou bien encore en cellule ! La dernière me tentant plus ... Je serrais quelques secondes mes poings. Non, pourquoi serais je plus tenter par la dernière ? Cela ne me ressemblait pas d'être tenter. Alors quand il ouvrit les yeux, je les détaillais ouvertement. Je cherchais des points de ressemblance, je cherchais des ... Réponses ? C'était la première fois que j'étais si près de lui, alors autant graver chacun de ses traits dans ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Genelic

Serveur cafète niv 2 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 466
. Doublons : Raphael McGregor; Cole Aterman, Новак Душановић
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : Dans les couloirs du niveau 2
Relations :

MessageSujet: Re: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    Jeu 7 Juin - 5:58

Je n'ai pas tellement remarquer les gens qui passaient. Je ne suis pas là pour les observer, faut dire! J'ai quand même entendu des gamins faire des réflexions... les gamins sont marrants parce qu'ils peuvent dire ce qu'ils pensent ou ce qu'ils voient sans se préoccuper de bienséance ou de conformisme... Puis des pas se rapprochent.

Et une voix me parle. SA voix. Nous ne nous sommes quasiment jamais parlés. Mais cette fille m'obsède tellement que malgré tout, je reconnaîtrais sa voix entre mille. Quand je dis qu'elle m'obsède, cela n'a rien de romantique ni de sexuel, loin de là. C'est son nom, surtout, qui me taraude. Genelic n'est pas un nom super répandu... il est même super rare. Alors que nous soyons deux avec ce nom... je me demande pourquoi, bien naturellement. Sommes-nous de la même famille? Est-elle une sœur, une cousine? Et elle est si distante, si lointaine, si froide.

Et elle me demande si je vais bien.
Je baisse les yeux et la regarde. Je la regarde et je vois que nous n'avons strictement rien en commun. Ni la stature, ni le visage, ni les yeux... ni même le caractère. Rien. Nous ne pouvons pas être de la même famille. Peut-être, finalement, que notre patronyme n'est qu'un hasard, un concours de circonstances. Tout comme il y a plusieurs Jackson ou Williams, nous sommes deux Genelic et c'est tout et basta...
Mais...
Je ne sais pas pourquoi. Quelque chose me dérange, et je ne sais pas ce que c'est. je ne parviens pas à mettre le doigt dessus, peut-être parce que j'ai la mémoire en miette et que je ne me souviens que de bribes éclatées de ma vie.

Est-ce que je vais bien? Je ne sais pas. Alors je mens. Je n'aime pas mentir.

- Oui, ça va aller... j'ai pas vraiment récupéré de la nuit dernière, c'est tout... mais ça va aller, c'est pas la première fois que je suis dans cet état. Merci.

Je lui souris. Je sais, tout le monde le sait, qu'elle n'est pas du genre à appesantir de la santé des autres. Elle est tellement distante. Cela doit l'emmerder de venir me parler. Elle fait son boulot, c'est tout. J'aurais préféré qu'elle en ait envie.

- Vous allez à la cafète? On peut prendre un café si ça vous dit.

Pfffff mais à quoi je pense? Genre elle VEUT prendre café avec MOI!

_________________

avatar & signo by Raph/Kyle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tania Genelic

Garde non gradée


. Nombre de messages : 57
. Doublons : //
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : ...
Relations :

MessageSujet: Re: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    Lun 25 Juin - 22:40

Il me regarde longuement et je ne baisse pas les yeux. Je le laisse faire à sa guise ne montrant aucune signe de gêne ou de faiblesse. Je ne pense pas qu'il me jauge ou qu'il me défie, mais plutôt, que pour une fois qu'il m'a sous la main, il en profite pour regarder sous toutes les coutures. A dire vrai, j'ai fait de même à son encontre, alors je ne cherche pas à me dérober à son regard. j'attends juste patiemment qu'il réponse à ma question. Car j'obtiendrais une réponse. Je le sais. Soit il me la donnera de lui même soit je lui ferais comprendre qu'il n'a pas le choix. Sa réponse pourtant ne me satisfait pas. Qu'a t'il fait hier soir ? Je l'ai vu, rapidement. Il s'était mit à crier. Mais il semblait aller bien. Et il n'avait pas reçu de coup. Alors je ne comprends pas très bien et mes sourcils se froncent pour toute réponse.

Que s'est il passé la nuit dernière ?

Mon ton est neutre, mais encore une fois sans appel. J'attends de nouveau une réponse à cette question et tant que je ne l'aurais pas, je ne serais pas satisfaite. Je ne sais pas si cela a un rapport avec les événements d'hier soir ou une soirée bien arrosé. Je cherche à connaître son âge en même temps que je l'observe. Je ne cherche pas à en savoir plus sur ma vie passée, mais le fait qu'il soit à côté de moi, me fait me poser ce genre de questions. C'est sans doute pour cette raison que je ne veux pas être près de lui. Il chamboule ma routine. J'aime ce que je fais et je le fais bien. Même si l'on me bride sans que je ne sache pourquoi. Sans doute car je suis là la fille adoptive des Keller. je dois sans doute fournir plus de travail que les autres. Cela ne me dérange pas, car j'aime me tuer à la tâche. Mais lui, que fait il de sa vie ? Je m'en fou de la réponse, soyons réaliste, mais vu qu'il est en face de moi, je me pose des questions et je n'aime pas ça. Alors mon visage s’assombrit encore plus, si cela est possible. Mon humeur passe de maussade/indifférente à énervé/irrité. C'est sa présence qui déclenche tout cela, tout ses sentiments étranges. Je prends donc une grande inspiration pour penser à autre chose. Pour penser à rien, ce que je sais le mieux faire.

Cependant, la réponse que j'attends ne vient pas. Au contraire, il me déstabilise avec une autre demande. Prendre un café avec lui ? Il doit vraiment être sonné pour le coup. Je cligne des yeux plusieurs fois. Signe de ma surprise. Je tourne la tête vers la porte du café et mes yeux reviennent vers lui. Je n'ai aucune envie de boire un café avec lui. C'est évident. Mais j'y allais avant de le rejoindre. Et il n'a vraiment pas l'air d'aller bien. Alors autant que je continue de le surveiller. De toute façon, si l'on a besoin de moi, on me le fera savoir.

D'accord

Je ne suis pas bavarde. C'est vraiment une plaie d'être avec moi. Mais c'est lui qui l'a voulu, pas moi.

Vous avez besoin d'un coup de main ?

Vous. C'est étrange de lui dire "vous" alors qu'il faudrait peut être que j'utilise le "tu". Car peut être sommes nous frères et soeurs ? Je fronce de nouveau les sourcils à cette pensée. Je le hais ! Je le hais car à cause de lui, je me pose des questions qui n'ont pas lieu d'être. Déjà que je ne souris jamais, cela ne doit pas lui donner envie de prendre un simple café avec moi. Mais je m'en fiche. Il me la proposait. C'est de sa faute. Je l'aiderais à marcher si il en a besoin, sinon, je prendrais les devant. Je commanderais directement un café serré au comptoir et j'irais m’asseoir à une table pour deux. Je me mettrais dos au mur pour avoir un visu sur toute la salle et au dehors. On est jamais trop prudent. Surtout avec les événements de la veille. De plus, j'ai été entrainé pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Genelic

Serveur cafète niv 2 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 466
. Doublons : Raphael McGregor; Cole Aterman, Новак Душановић
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 25 ans
Localisation : Dans les couloirs du niveau 2
Relations :

MessageSujet: Re: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    Mar 17 Juil - 23:47

Elle doit être sacrément amnésique pour ne pas savoir ce qu'il s'est passé hier! Pendant un moment, je cligne des yeux, incrédule. Elle me demande vraiment ça? Pourtant elle était là, hier, elle a même aidé à l'évacuation avec l'agent Melgrove. Peut-être qu'elle pense que ça n'a rien à voir avec le bal et l'acool ingurgité... d'ailleurs, elle semble pas du genre à boire la moindre goutte d'alcool.

- Ben... j'ai trop bu. J'ai la gueule de bois, quoi.

Tout ça pour dire qu'une fois l'effet passé, j'irai bien, la gueule de bois, c'est pas permanent, heureusement! Je lui demande si elle veut un café, pensant que de toute manière, elle est pas super fan de ma personne, ni de qui que ce soit, d'ailleurs, et qu'elle va aller au taf sitôt certaine que je vais pas crever sur le plancher...
Mais elle accepte... Ben mince alors! Combien de chances sur un million qu'elle accepte? Il faut que je la joue fine... j'aimerais savoir si c'est une cousine ou un autre membre de ma famille... j'aimerais savoir pourquoi nous portons le même nom, alors qu'il ne court pas les rues.
Mais surtout, j'aimerais bien ne plus avoir mal au crâne, tout de suite, maintenant... c'est vraiment chiant d'avoir le marteau piqueur dans le cerveau pile quand j'ai l'occasion de lui parler!

Elle me demande si j'ai besoin d'un coup de main.

- Non, c'est bon... c'est seulement ces lumières, c'est comme si j'avais une migraine, mais ça va passer... déjà, je crois que j'irai mieux quand j'aurai mangé un peu...

Je me décolle du mur, la regarde quelques instants. Elle est glaçante, glacée, je ne sais pas. Elle ne semble pas ressentir beaucoup de choses ou alors, elle reste distante pour se protéger des émotions, comme pas mal de gens peuvent le faire... Puis elle est garde, et forcément, elle doit garder son sang froid, mais là, quand même... Est-ce qu'elle a eu un accident pour être comme ça? Ou bien est-ce naturel?

Nous nous mettons en route vers la cafétéria, je mets les mains dans mes poches et garde les yeux baissés pour ne pas rencontrer la lumière. Elle est décidément trop vive pour mes pauvres pupilles. Pourtant je n'avais pas bu autant, n'est-ce pas? Dire que d'ordinaire, je n'aime pas trop boire, parce que ça me rappelle la vie d'avant... comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop.

- Vous... vous avez passé une bonne soirée?

Putain mais quel con. Elle taffait. Puis elle n'a pas non plus l'air du genre à s'éclater pendant un bal. En fait, elle n'est du genre à rien, pour ce que j'en sais. C'est quand même super rares, les gens comme ça.
Nous avons la cafétéria en vue. Des gens en sortent, des dossiers sous les bras, ils vont bosser, certains à la mairie, d'autres à l'école, ils ont intérêt à courir... d'autres encore, ailleurs. Bref, à voir ça, on se dirait qu'on n'a pas eu d'alerte la nuit dernière. Puis je suis un peu trop décalquer pour discerner l'inquiétude de la fatigue dans le regard et les gestes des autres... oh, et puis, pour ça, faudrait que je les regarde... pas que ça à faire... et à vrai dire, j'y pense même pas...

J'empoigne la poignée de la porte de la cafète et l'ouvre.

- Après vous.

Je sais rester galant. C'est bien. Mais j'ai comme l'impression que Tania n'en a rien à cogner, de la galanterie...



[la suite: http://eternalis.jdrforum.com/t1063-calme-apres-la-tempete-part-2 ]

_________________

avatar & signo by Raph/Kyle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1.06 [26/06] - Calme après la tempête?    

Revenir en haut Aller en bas
 

1.06 [26/06] - Calme après la tempête?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 2 :: Les Couloirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit